Comment reconnaître les pervers narcissiques ?

Un dessin d'un homme avec un bouquet de fleur dans une main et un couteau dans le dos

Nous cherchons tous l’amour. La présence d’un être aimé dans notre vie est infiniment précieuse. Nous développons avec la personne que nous aimons une connexion émotionnelle et intime forte. Cette personne est un support affectif, une complice dans l’intimité et un soutien moral dans les bons, comme dans les mauvais moments. Nous nous projetons vers l’avenir avec cette personne. Et plus le temps passe, plus le lien d’attachement devient profond.

Cependant, parfois, au lieu de trouver l'amour et le soutien que nous recherchons, nous tombons dans les griffes d'une personne toxique, qu’on appelle en général « pervers narcissique ». Ces individus manipulateurs et égocentriques peuvent sembler charmants au début, mais ils finissent par saper notre estime de soi et notre bien-être émotionnel.

Dans cet article nous vous donnons les outils pour apprendre à les reconnaître en général, mais aussi plus spécifiquement en fonction de leur genre.

Sommaire

1. Savoir reconnaître un(e) pervers(e) narcissique

La première chose à faire est de s’éduquer sur les traits de personnalité et sur les comportements typiques des pervers narcissiques. Ils sont souvent charmeurs et séducteurs au début. Mais rapidement, ils se révèlent contrôlants, manipulateurs et incapables d'empathie.

Soyez attentif(ve) aux signes suivants :

  1. Un ego démesuré : un ****pervers narcissique se considère avantagé sur le plan physique, se trouve séduisant voire très beau, souvent plus qu’il ne l’est réellement. Le pervers narcissique a un sens démesuré de sa propre importance. Il parle souvent de lui-même, se vante de ses réalisations, quitte à les enjoliver.
  2. Le dénigrement facile : un(e) pervers(e) narcissique critique facilement les personnes de son entourage, en particulier ses ex partenaires. C'est même l’une des choses qui revient le plus souvent : ils disent beaucoup de mal de leurs ex. L’un serait fou, l’autre pervers et tout le reste suit dans la même idée : aucun n’est « à la hauteur ».
  3. Méfiez-vous d’une personne qui a la critique facile, qui utilise des mots violents à l’égard de ses ex, de son entourage, de ses collègues de travail ou de ses colocataires par exemple. Le propre d’un(e) pervers(e) narcissique est de se mettre en valeur par comparaison, en dénigrant les autres.
  4. Les pervers narcissiques critiquent souvent leur partenaire de manière constante, les faisant se sentir inadéquats et peu sûrs d'eux.
  5. Un fin séduc-tueur : le pervers narcissique est un charmeur né, qui passe auprès de son entourage pour quelqu’un de chaleureux et de bienveillant. Mais en réalité, il est à l’insu de son entourage le cauchemar de quelques victimes démunies qui se sentent toujours plus isolées.
  6. L’une des techniques principales de manipulation du pervers narcissique est d’alterner entre des périodes de séduction intense et des phases de dévalorisation et de dénigrement, ce qui rend sa victime confuse et vulnérable. Ainsi, plus il vous élève haut, par exemple en vous flattant ou en mettant en valeur vos accomplissements auprès de l’entourage amical ou professionnel, plus ils vous fait tomber durement ensuite.
  7. Le but du pervers narcissique est que vous dépendiez le plus possible de lui sur le plan narcissique, ce qui vous rend d’autant plus manipulable et vulnérable. En couple, un(e) partenaire de ce genre vous fera croire que le lien qui vous unit est unique, spécial, qu'il ou elle n'a jamais éprouvé autant de sentiment pour une autre personne.
  8. Chez un(e) pervers(e) narcissique, la séduction est donc une seconde nature, mais aussi et surtout, une technique de manipulation.
  9. Manque d'empathie : les pervers(e) narcissiques se sont souvent construits dans un environnement familial dysfonctionnel. C’est pour se protéger qu’ils se sont coupés de leurs propres émotions. Cela les amène à avoir peu de considération pour les sentiments ou les besoins des autres. Ils peuvent sembler indifférents à la souffrance ou à la détresse de leur partenaire. Il peuvent s’amuser à observer la détresse des autres, prendre un malin plaisir à manipuler leurs victimes.
  10. Contrôle et domination : dans le couple, les pervers(e) narcissiques cherchent à contrôler tous les aspects de la relation. Cela peut inclure des décisions financières, sociales et même des choix vestimentaires de leur partenaire. Ils sont maîtres de l’emploi du temps, du rythme de la relation et de l’intimité, et s’enquièrent assez peu de ce que peut supporter ou désirer l’autre.
  11. Jalousie excessive : un partenaire pervers narcissique peut être extrêmement jaloux et possessif, même au point de surveiller et de contrôler les interactions de son partenaire avec les autres.
  12. Projection : le génie des pervers narcissiques est de se victimiser, en se faisant passer auprès de leur entourage pour la victime de leur proie. Se victimiser leur permet d’attendrir leur entourage et leur victime, et ainsi de garder le contrôle. Leur technique principale est ce qu’on appelle le Gaslighting, une technique de manipulation mentale visant à fragiliser leurs victimes en les faisant douter de leur propre santé psychologique ou de leur bienveillance.
  13. Isolation : le but d’un(e) pervers(e) narcissique est de contrôler sa victime. Pour cela, rien de tel que de l’isoler de son entourage pour n’être plus que la seule et unique présence dans sa vie, la seule personne à qui s’en remettre. En critiquant l’entourage de sa victime, le pervers narcissique cherche à entamer la confiance et l’estime de son partenaire envers les autres, pour qu’elle s’en détache. En couple, un tel partenaire peut avoir recours au chantage affectif. Il culpabilise sa victime de voir ses proches, amis ou famille.
  14. Duplicité : les pervers narcissiques sont différents de ce qu’ils disent être. Ils vous parlent volontiers de loyauté, d'honnêteté, de bienveillance. Dans les faits pourtant, ils sont et agissent aux antipodes. Ils ne sont guidés que par leur seule ambition personnelle. Quels que soient leurs grands principes spirituels, ils s’entourent de personnes malhonnêtes, pour autant qu’elles sont riches ou ont du pouvoir.

2. Au masculin

  1. Culte de la virilité et psycho-rigidité : les hommes pervers narcissiques adhèrent à des normes de comportement strictes dictées par le culte de la virilité, favorisant une mentalité rigide et binaire où la force et la perfection sont glorifiées.
  2. Une main de fer : les hommes PN imposent une discipline de fer autour d'eux, dénuée de toute empathie ou compassion envers autrui. Leur focalisation est centrée sur leurs propres désirs et leur quête de pouvoir narcissique, les conduisant à exploiter les autres sans remords.
  3. Vision de la vie comme un combat : pour eux, la vie est une compétition perpétuelle où seuls les plus forts et les plus impitoyables survivront. Ils méprisent l'amour, la gentillesse et la solidarité, les considérant comme des faiblesses dans un monde qu'ils perçoivent comme une guerre constante.
  4. Quête incessante de pouvoir et insatisfaction : leur recherche obsessionnelle de pouvoir les rend frénétiques et insatiables, les empêchant de trouver le bonheur et l'harmonie dans la vie. Enfermés dans leur propre monde de domination et de contrôle, ils demeurent incapables de ressentir le bien-être et la plénitude.

3. Au féminin

  1. Le sexe comme arme de manipulation : en particulier chez les femmes présentant un trouble de la personnalité narcissique, le sexe est un moyen de contrôle, pour mener à la baguette leur partenaire. D’abord entreprenante et libérée, elle peut soudain se refuser totalement lorsqu’elle n’obtient pas ce qu’elle veut.
  2. La séduction : les femmes perverses narcissiques sont généralement très séductrices. Elles savent se mettre en valeur et sont d’apparence particulièrement soignée. Si elles parlent de loyauté ou de fidélité, elles éprouvent néanmoins le besoin de tester leur pouvoir de séduction auprès de tout homme ou femme à leur portée, mais avec une finesse suffisante qui leur évite qu’on leur reproche une attitude ambigüe.
  3. Des airs de femme fragile : une femme PN sait se poser en victime. Elle se comporte éventuellement de manière immature et vous parle de son enfance difficile pour faire tomber vos défenses. Elle vous fait croire qu’elle dépend entièrement de vous, ce qui flatte votre égo et vous rend d’autant plus vulnérable et contrôlable.
  4. Un besoin d’afficher sa réussite : une femme PN s’attache à exhiber tous les signes de sa réussite sociale et matérielle. Elle donne beaucoup d’importance aux signes de richesse extérieure et n’hésite pas à dilapider la richesse de son partenaire si cela lui permet d’afficher son bonheur et sa richesse.

En vrac :

  1. N’assume pas ses responsabilités et accuse les autres.
  2. Reste flou à dessein pour échapper au contrôle, en n’exprimant pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments, ses opinions.
  3. Répond très souvent de manière évasive.
  4. Change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations, non par goût du débat ou curiosité, mais soit pour s’attirer la confiance de ses proies, soit pour entretenir la lune de miel et le processus d’idéalisation réciproque au moyen duquel il fait tomber sa proie dans sa toile.
  5. Invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes illogiques, purement destinées à garder le contrôle ou manipuler son partenaire.
  6. Fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions.
  7. Met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge.
  8. Sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner.
  9. Sait se placer en victime pour qu’on le plaigne.
  10. Ignore les demandes même s’il dit s’en occuper.
  11. Utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins.
  12. Menace de façon déguisée, ou pratique un chantage.
  13. Change carrément de sujet au cours d’une conversation qui le dérange.
  14. Mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité.
  15. Ment.
  16. Prêche le faux pour savoir le vrai.
  17. Est égocentrique.
  18. Peut être jaloux.
  19. Ne supporte pas la critique et nie les évidences.
  20. Ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.
  21. Utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.
  22. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé.
  23. Flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous.
  24. Produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.
  25. Est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui.
  26. Nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas fait de notre propre gré.
  27. Fait constamment l’objet des conversations, même quand il n’est pas là.

Conclusion

La présence d'un être aimé dans nos vies est une source infinie de bonheur et de soutien. Cependant, il est crucial de reconnaître (il n’est jamais trop tard !) les signes d'une relation toxique.

Dans cet article, nous avons examiné en détail les comportements caractéristiques des pervers narcissiques, tant au masculin qu'au féminin.

Bien sûr, la présence de quelques-uns de ces signes ne garantit pas nécessairement que votre partenaire est un(e) pervers(e) narcissique. Cependant, si vous remarquez plusieurs de ces comportements de manière persistante, il est important de prendre du recul et d'évaluer sérieusement la relation.

Rejoignez
Unio

Gratuité à vie :
Découvrez Unio en avant première, participez à ce projet ambitieux et devenez ambassadeur Unio.

Sur le même sujet: